Suite à la crise sanitaire, la mise à jour du document unique s’impose

DUERP-COVID
Partager
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Toutes les entreprises ont vécu de plein fouet une crise sanitaire sans précédent faisant apparaître un risque tout à fait méconnu. Ce nouveau risque professionnel concerne chaque société, chaque individu et entraîne sa gestion au quotidien. Les mesures de prévention autour du COVID 19 font désormais partie intégrante du fonctionnement des entreprises. 

Le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels (DUERP) est connu de chaque entreprise, qui à partir d’un salarié, ont l’obligation de transcrire les risques auxquels sont exposés les salariés et de le mettre à jour au moins une fois par an ou dès qu’un changement majeur se produit. 

Il est évident que la crise sanitaire a permis d’identifier un nouveau risque qui doit être intégré au DUERP. 

Une mise à jour exceptionnelle du DUERP pour cause de COVID 19

Le coronavirus a totalement modifié le fonctionnement des entreprises, des mesures ont été prises pour garantir la santé et la sécurité primordiale des salariés, qu’ils soient présents sur site ou en télétravail, une pratique largement démocratisée et qui se multiplie. 

Avec ces changements, des risques et des mesures sont identifiés, ceux ci passent par le document unique dans lequel sont répertoriées les situations de travail dangereuses auxquelles certains salariés sont exposés. 

La mise à jour du document s’impose dans l’après crise, l’après déconfinement. Elle est une obligation règlementaire du dirigeant qui doit organiser l’identification des risques professionnels, leur évaluation et la mise en oeuvre de mesures de prévention adaptées à chaque risque et unités de travail. 

Distances entre les personnes, port du masque, mesures d’hygiènes … sont des actions bien maîtrisées par les personnels et leurs entreprises. 

Toutefois l’employeur doit les faire figurer au sein du document. Il est également bien nécessaire d’identifier les risques physiques et psychosociaux qui sont dorénavant générés par les changements dans l’entreprise, télétravail, réorganisation des locaux, des process sans oublier la crainte d’une éventuelle 2e vague.  

La mise à jour du document unique s’impose !

Le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels obligatoire, pour tous mais pourquoi ?

Le DUERP est obligatoire selon deux articles du code du travail. L’article L4121-3 du code du travail indique que l’employeur doit évaluer les risques auxquels sont exposés les salariés et l’article R4121-1 indique que cette évaluation des risques doit être transcrite dans un document unique et que celui ci doit être mis à jour.  

Au delà de cette obligation, nombreuses sont les entreprises qui ne savent pas à quoi peut bien servir ce document qui prend, parfois, la poussière même s’il est depuis longtemps numérique ! 

Quelques éclaircissements ! Ce document unique évalue les risques professionnels selon une cotation qui reprend la fréquence d’exposition des salariés, la probabilité qu’un incident survienne et la gravité du dommage potentiel. 

Sachant que moins les salariés sont exposés aux risques professionnels et plus la performance de l’entreprise sera positive même du regard de la cohésion sociale et du bien être au travail, il est donc indispensable de définir des mesures en face de l’évaluation du risque permettant de diminuer sa cotation et ainsi de garantir au maximum la santé et sécurité physique et mentale des collaborateurs.

Pour finir, comment faire pour remplir ce document ?

Le document unique est l’outil central d’une démarche globale de prévention des risques professionnels intégrée à une véritable stratégie de Santé & Performance. 

La plupart des entreprises qui n’ont pas de DUERP ou pour qui la mise à jour ressemble à une “plaie” annuelle, ne savent pas forcément comment remplir ce document, comment l’utiliser, sous quelle forme, à quelle fréquence …

Sa mise en oeuvre et sa mise à jour implique des compétences internes aux personnes dédiées à la sécurité et à la prévention des risques. Une autre obligation de l’employeur d’avoir un référent sécurité dans l’entreprise. Cette personne ou ce collectif, grâce aux savoirs, va gérer au quotidien les risques professionnels, effectuer les mises à jour dès que nécessaire ou une fois par an et ainsi définir des mesures appropriées à déployer tout au long de l’année. 

Après chaque mesure mise en oeuvre, l’évaluation du ou des risque(s) est à nouveau réalisée et selon les résultats, la cotation est mise à jour. 

Un risque évalué en “rouge” pourra selon les mesures passé en “orange” voire en “vert”. Le DUERP est donc un outil, une sorte de tableau de bord permettant d’anticiper les risques professionnels ou de les maîtriser !

Partager
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Ces actualités peuvent aussi vous intéresser :