webleads-tracker

Risques liés à l’organisation du travail

Qu’il s’agisse des horaires et du rythme de travail, des modes de production, de la circulation des marchandises et des personnes, ou encore de la gestion des interventions d’entreprises extérieures ou des opérations de maintenance, l’organisation du travail joue un rôle majeur en matière de prévention des risques professionnels. Une organisation défaillante peut avoir des conséquences néfastes : risques psychosociaux, troubles musculo-squelettiques, accidents… Au contraire, des choix organisationnels pertinents peuvent contribuer à préserver efficacement et durablement la santé et la sécurité des travailleurs. Agir sur l’organisation du travail constitue ainsi un levier puissant pour lutter contre les accidents du travail et les maladies professionnelles.

Travail de nuit et travail posté

Les horaires dits « atypiques », comme le travail de nuit ou le travail posté, peuvent avoir des répercussions importantes sur la santé des salariés concernés : troubles du sommeil, troubles cardiovasculaires, cancers…. Certaines mesures permettent cependant de prévenir les risques.

Travail isolé

Travailler seul multiplie les contraintes de travail et augmente la difficulté de secourir lorsqu’un incident ou un accident survient. Pour prévenir les risques, il est nécessaire d’identifier les situations de travail isolé, d’évaluer les risques auxquels les salariés et d’agir sur l’organisation du travail, ainsi que sur l’information et la formation des travailleurs.

Points à prendre en compte lors de l’évaluation des risques liés au travail isolé

  • Risques pour les travailleurs isolés et pour leurs collègues. Soyez notamment attentifs aux postes isolés essentiels à la sécurité des autres.
  • Cas des personnels d’entretien ou de maintenance exposés à des risques multiples et souvent difficiles à localiser.
  • Cas des nouveaux embauchés et des personnels extérieurs qui peuvent manquer d’information ou de formation sur leur environnement de travail ou sur les personnes à contacter en cas de difficultés.
  • Situations de travail isolé ponctuelles (absence momentanée d’un collègue à un poste dangereux, trajets…) ou prolongées pendant lesquelles les accidents peuvent aussi survenir.