webleads-tracker

Risques incendie

La lutte contre le risque d’incendie impose de mettre en place des mesures techniques et organisationnelles visant à supprimer tout départ de feu ainsi qu’à limiter la propagation et les effets d’un incendie.

Un incendie est une combustion, qui émet de grandes quantités de chaleur, des fumées et des gaz polluants. Pour qu’il se déclare, il faut que soient présents, simultanément sur le lieu de travail, les trois éléments :

  • un combustible, c’est-à-dire une matière capable de se consumer (matériau de construction, bois, essence…),
  • un comburant qui, en se combinant avec le combustible, permet la combustion (oxygène, air…),
  • une source d’inflammation qui va déclencher la réaction de combustion (électricité, flamme nue, cigarette…).

Dramatiques sur le plan humain, les conséquences d’un incendie pour l’entreprise sont souvent économiquement irrémédiables : 70 % des entreprises victimes d’un sinistre majeur disparaissent dans les mois qui suivent. Le personnel se retrouve alors au chômage et/ou en situation d’angoisse et de stress liée aux incertitudes quant à l’avenir. L’outil de production peut être, en effet, largement dégradé voire complètement détruit par les produits de combustion, l’aspersion d’eau ou d’agents extincteurs.

La prévention du risque d’incendie s’inscrit dans la démarche globale de prévention des risques. Elle consiste à :

  • supprimer les causes de déclenchement d’un incendie (actions notamment sur les sources d’inflammation et les produits combustibles) en mettant en place des mesures à la fois techniques et organisationnelles,
  • limiter l’importance des conséquences humaines et matérielles : une détection efficace permet d’intervenir à temps pour évacuer les personnes et intervenir avec les moyens internes (extincteur, robinet d’incendie armé – RIA) sur le début d’incendie.