webleads-tracker

Risques biologiques

Les agents biologiques (bactéries, champignons, virus…) peuvent être à l’origine de maladies chez l’homme : infections, intoxications, allergies voire cancers.

Le risque biologique concerne de multiples activités : les métiers de la santé, les services à la personne, l’agriculture, les industries agroalimentaires, les métiers de l’environnement…

L’évaluation des risques se fait en suivant la chaîne de transmission à partir du « réservoir » d’agents biologiques jusqu’au travailleur exposé. La prévention des risques consiste à rompre cette chaîne le plus en amont possible.
La prévention passe par des mesures d’organisation du travail, de protection collective et individuelle, ainsi que d’information et de formation du personnel. Ces mesures de prévention doivent être adaptées à l’activité professionnelle considérée.

L’exposition à des agents biologiques peut entraîner quatre types de répercussions sur la santé :

  • Infections
  • Allergies
  • Effets toxiniques
  • Cancers

Travail au contact d’humains ou de produits d’origine humaine

  • Personnel soignant, techniciens de laboratoire de biologie
  • Aides à domicile
  • Métiers de la petite enfance
  • Thanatopracteurs

Travail au contact d’animaux ou de leurs produits

  • Eleveurs, vétérinaires, personnel des abattoirs ou des centres d’équarrissage…
  • Personnel d’animaleries, animateurs en centre de loisirs…
  • Gardes-chasses, animaliers en parc zoologique, travailleurs en forêt

Travail dans le milieu agricole

  • Eleveurs, agriculteurs, maraîchers…

Travail en industrie agroalimentaire

  • Affineurs de fromage
  • Employés en fabrication de saucissons
  • Producteurs de levures alimentaires…

Traitement et élimination des déchets

  • Ripeurs ou éboueurs, personnel des centres de tri de déchets ménagers
  • Personnel de centre de compostage
  • Egoutiers, travailleurs en station d’épuration

Entretien et maintenance

  • Personnel de nettoyage dans tous les secteurs d’activité
  • Employés de maintenance (maintenance d’automates de laboratoires, entretien de gaines de ventilation…)

Travail en industrie pharmaceutique 

  • Personnel de laboratoire de recherche (biologie, biotechnologie…)
  • Personnel de l’industrie pharmaceutique (production de vaccins, d’antibiotiques…)

Prévention

La prévention doit être intégrée le plus en amont possible, en passant par des mesures d’organisation du travail, de protection collective et individuelle, ainsi que d’information et de formation du personnel. Ces mesures de prévention doivent être adaptées à l’activité professionnelle considérée.