webleads-tracker

Commerce

Les risques liés au secteur du commerce sont nombreux et variés. Supérette, fleuriste, rayon frais d’un hypermarché … Les salariés des commerces sont exposés aux risques en lien avec leur activité, l’organisation, l’environnement de travail, la matériel utilisé ou l’aménagement des locaux.

La grande distribution est également concernée.

Grande distribution : secteur d’activité à risque

En 2008, on dénombrait 68 accidents pour 1 000 personnes dans les hypermarchés et 63 ‰ dans les supermarchés alors que la moyenne s’établit à 39 ‰ pour l’ensemble des salariés du régime général de la Sécurité sociale.

Cela représente 30 000 accidents avec arrêts (1,5 million de journées de travail perdues sur l’année). Parmi eux, 1 400 accidents ont conduit à une incapacité permanente.

Le nombre de maladies professionnelles dans la grande distribution a augmenté de plus de 63 % en 3 ans (essentiellement des TMS).

Le secteur est confronté à des problèmes d’absentéisme et de turnover.

Manipulations manuelles : premier risque d’accident

Les salariés en fonction de leur poste, sont exposés :

  • à des risques d’accidents liés aux manipulations et manutentions manuelles (environ 1/3 des accidents),
  • aux risques de chutes et glissades de plain-pied (20 % des accidents) ou de chutes de hauteur,
  • aux risques liés à l’utilisation d’outils et de machines (coupures avec des couteaux),
  • aux risques psychosociaux (stress, violences, relations difficiles avec la clientèle…),
  • à des conditions de travail contraignantes (horaires décalés, travail à temps partiel subi, contrats précaires),
  • à des nuisances liées à l’ambiance physique de travail : bruit, éclairage…

TMS : 1re cause de maladie professionnelle

Dus à un ensemble de facteurs dont les gestes répétitifs, les efforts excessifs et les postures de travail contraignantes (penché en avant dans les rayons, bras en l’air…), les TMS sont en forte augmentation. Ils sont favorisés par le manque de marge de manœuvre, le travail dans la précipitation ou le travail au froid.

FORMATION

Un dispositif de formation à la prévention des risques professionnels dans le secteur du commerce a été conçu par le réseau prévention.  Il peut être pris en charge en tout ou partie par les financeurs de la formation professionnelle continue (OPCA) et les CARSAT.

Pour être efficace, une démarche de prévention des risques professionnels doit impliquer tous les salariés d’un établissement, dirigeant, encadrant, personnel…

Le directeur/la directrice apprend à piloter la démarche de prévention : initier, développer et manager la prévention dans son établissement.
Durée : 1 journée + ½ journée sur site commune à l’animateur prévention

L’animateur prévention identifié au sein de l’établissement par le directeur/la directrice apprend à coordonner et animer la démarche de prévention et à conduire l’évaluation des risques professionnels en lien avec la direction.
Durée : 6 journées non consécutives + ½ journée sur site commune à la direction

Les personnels, sont formés à la prévention des risques liés à l’activité physique pour le secteur commerce (PRAP IBC) (formation certifiante acteur PRAP IBC).
Durée : 2 journées non consécutives

STOPORISK, vous accompagne dans le déploiement de votre démarche de prévention et la réalisation de vos formations. Nous pouvons aussi vous aider dans vos recherches de financement (matériel et formation).